Kit courroie de distribution ?

Votre voiture est en panne et le problème provient de la courroie de distribution ? Si c’est le cas, vous devez probablement remplacer l’intégralité du système de distribution et donc d’acheter un kit courroie de distribution.

Aujourd’hui, nous abordons les particularités de ce kit : de quoi est-il composé ? Quand et comment procéder à son remplacement ?

Kit courroie  : définition

Le kit courroie est constitué de divers éléments ayant un rôle essentiel dans le fonctionnement d’une voiture : la courroie de distribution, les galets tendeurs et la pompe de refroidissement.

Courroie de distribution

La courroie de distribution a la forme d’une bande crantée.

Elle est constituée de plusieurs matériaux lui donnant sa couleur noire : fibres de verre, caoutchouc et le PPD-T, un polymère plastique appelé également kevlar.

Elle a pour fonction d’assurer la synchronisation de l’ensemble des éléments du moteur et permettre au véhicule de se déplacer.

D’une part, elle permet de contrôler la phase d’admission du mélange air-carburant et de gérer la phase d’échappement des gaz.

D’autre part, elle entraine le mouvement des pistons par la rotation du vilebrequin. Par effet d’engrenage, l’arbre à cames et les soupapes d’admission et d’échappement sont entrainés également.

Certaines voitures disposent d’une seconde courroie, appelée également « accessoire » ou « courroie d’alternateur ». Il ne faut pas les confondre.

Plus petite, cette courroie entraine certaines pièces comme la pompe à eau, l’alternateur, la pompe de direction assistée ou le compresseur de climatisation.

Les galets tendeurs

Les galets tendeurs sont des pièces métalliques ayant pour fonction d’orienter et d’adapter la tension de la courroie de distribution lorsque le moteur est en marche.

Il est important de vérifier qu’ils soient bien positionnés. En effet, une surtension peut provoquer la rupture de la courroie.

Une sous tension a pour conséquence la désynchronisation du fonctionnement du moteur et peut conduire à de nombreux dégâts.

On peut trouver deux types de galets : les manuels et les automatiques.

Ces derniers sont plus onéreux, mais offrent un avantage de taille, l’ajustement se fait régulièrement et automatiquement par l’intermédiaire d’un vérin ou un ressort.

La pompe de refroidissement

Le dernier composant d’un kit courroie est la pompe de refroidissement.

En effet, la courroie de distribution de certains véhicules entraine également ce dernier élément.

Appelée également pompe à eau, cette pièce est composée d’une hélice reliée à une poulie, elle actionne la circulation du liquide de refroidissement dans le moteur pour le refroidir.

Dans le cas contraire, certaines pièces pourraient être détériorées par l’effet de la chaleur due à la combustion du carburant à de hautes températures.

Quand faut-il remplacer le kit courroie ?

Règle générale

Il n’y a pas de règle universelle s’appliquant à l’ensemble des véhicules sur la périodicité de changement du kit courroie.

Pour avoir une estimation, il est possible de :

  • Regarder le manuel d’entretien de son véhicule pour connaitre les conseils du constructeur. Ils varient d’un modèle à un autre en fonction de plusieurs critères : type de moteur, puissance, présence d’une boite de vitesse manuelle ou automatique…

En moyenne, la courroie doit être remplacée tous les 60 000 à 160 000 kilomètres ou dans un délai de cinq à dix ans. Il faut également procéder au changement de l’ensemble du kit courroie de distribution.

Toutefois, il existe d’autres critères non pris en compte par les fabricants et qui ont tendance à accélérer l’usure de la courroie de distribution et des galets tendeurs :

  • conduite sportive ou démarrages très fréquents.
  • conduite dans des conditions climatiques extrêmes comme dans les pays humides ou chauds.

Cas spécifiques

C’est pourquoi la meilleure solution consiste à inspecter régulièrement l’état de sa « distribution » et de procéder à son remplacement notamment en cas de symptômes d’usure suivants :

  • la présence sur la courroie de distribution de fissures, de trous ou un effilochage.
  • en cas de défaillance de la pompe à eau.
  • à la suite d’une fuite d’huile moteur ou de liquide de refroidissement ayant entrainé une humidité au niveau de la courroie. En effet, ces liquides modifient les caractéristiques de la courroie et participent à la corrosion des pièces métalliques.
  • lorsque les galets tendeurs et enrouleurs présentent de la rouille ou un effritement avancé.

Où remplacer le kit courroie  ?

Dans un garage automobile

Lorsque le conducteur ne dispose pas de connaissances suffisantes en mécanique, la meilleure solution pour remplacer le kit courroie consiste à s’adresser à un professionnel : garage autos, enseignes spécialisées comme Midas ou Feu Vert…

Le remplacement d’un kit courroie de distribution varie en fonction de plusieurs critères : coût des pièces, prix de la main d’œuvre et le temps nécessaire pour réaliser l’intervention.

Il faut compter en moyenne 300 € pour une citadine et 800 € pour des voitures haut de gamme.

Comment faire soi-même ?

En fonction de son véhicule, la durée pour remplacer un kit courroie varie d’une à sept heures.

C’est une intervention à ne pas prendre à la légère. Et pour cause, si on ne respecte pas la procédure, on risque de casser son moteur.

Voici les principales étapes.

1 — Acheter les piges de calage correspondantes au moteur du véhicule.

2 — Retirer les pièces pour accéder à la courroie : caches, carters de distribution, poulie dumper, éventuellement une roue…

3 — Caler les différents éléments du moteur avec les piges, tel que spécifié dans la revue technique.

4 — Desserrer les galets tendeurs, retirer la courroie de distribution, les galets enrouleurs et si nécessaire la pompe à eau.

5 — Installer le nouveau kit de distribution. Poser en premier lieu la courroie, puis les galets tendeurs et enrouleurs et procéder au serrage si nécessaire.

6 — Retirer les piges de calages puis vérifier la synchronisation des éléments en tournant manuellement le moteur.